Conditions d’utilisation

  1. Principe de base : l’idée fondamentale est de permettre une utilisation aussi large que possible de ces documents, à un prix aussi modique que possible. Ceci est fait surtout en vue de leur diffusion dans les pays moins développés mais ceux qui sont dans les pays développés sont invités à en profiter pleinement aussi. Il est donc permis de les télécharger et de les distribuer. Toutefois, quelques restrictions s’imposent, afin de garantir un usage légitime.
  2. Droits d’auteur : à quelques exceptions près, les droits d’auteur de tous les documents sur ce site appartiennent à David Shutes, qui en est l’auteur. (Pour les quelques exceptions, les droits appartiennent à un éditeur.) De ce fait, bien que ces documents soient disponibles gratuitement, l’auteur (ou son éditeur) garde tous les droits sur le texte.
  3. Modifications : sauf exception (voir notamment le point suivant), les documents ne doivent pas être modifiés. Ils peuvent être distribués librement (voir plus loin) mais uniquement dans leur forme originales. En revanche, mettre dans un document ou sur un site web un extrait de la frise chronologique constitue une citation (voir plus loin) et non une modification, du moment que rien n’est changé dans la partie utilisée ; cela est donc autorisé sans qu’il soit nécessaire d’en obtenir la permission. Comme il est précisé plus loin (voir « Impression » et « Photocopies »), les imprimer en noir et blanc, même si le document original contient de la couleur, ainsi que la dégradation inévitable qu’entraine une photocopie, ne sont pas considérés comme des modifications.
  4. Modification des cartes : La grande exception au principe de non modification est dans l’utilisation des cartes. Les cartes, surtout les cartes de géographie générale (avec ou sans villes), sont faites pour être utilisées et modifiées. Souvent, il est difficile de trouver sur internet une carte qui peut légalement servir de graphique de base pour produire une carte montrant un aspect particulier de la géographie ou de l’histoire biblique. Ces cartes sont mises à disposition du public dans ce but. Elles sont relativement précises, bien que simples, et libres de droits. Elles sont donc utiles comme point de départ pour une carte plus détaillée, plus limitée ou plus complète. Sentez-vous libre de les découper et d’y ajouter les détails qui relèvent de votre projet précis sans en obtenir la permission.
  5. Coût : les documents sont gratuits. Il n’y a rien à payer, et aucune participation n’est demandée, même pas de façon volontaire. Les documents ont été rédigés dans le cadre de l’enseignement de David Shutes et non en vue de gagner de l’argent.
  6. Citation : il est permis de faire des citations, même longues, à partir de ces documents. Toutefois, il faut que la citation soit attribuée à l’auteur, et qu’elle soit effectivement conforme au document original.
  7. Distribution à d’autres : les fichiers informatiques (en format .pdf pour la plupart) peuvent être distribués à d’autres, sans demander la permission à l’auteur ou à l’éditeur. Toutefois, aucune modification n’est autorisée, y compris dans le format du fichier (sauf pour la compression dans un fichier archive). Notamment, il est demandé aux utilisateurs de ne pas convertir les textes dans un format éditable (.doc, par exemple) sans l’autorisation explicite de l’auteur.
  8. Impression : il est permis d’imprimer les documents, à condition de ne pas les modifier, sans avoir à demander une autorisation particulière. Le simple fait d’imprimer en noir et blanc n’est pas considéré comme une modification, même pour un document qui contient de la couleur. Les documents ainsi imprimés peuvent ensuite être distribués librement, avec les mêmes conditions d’utilisation que les fichiers originaux.
  9. Photocopies : il est permis de photocopier un document imprimé, à condition de ne pas le modifier (la dégradation de la qualité, inévitable dans une photocopie, ainsi que la copie en noir en blanc, ne sont pas considérées comme des modifications). Ces photocopies peuvent ensuite être distribuées à d’autres, avec les mêmes conditions d’utilisation que les fichiers originaux.
  10. Utilisation sur internet : il est possible de mettre l’un ou l’autre de ces documents sur un site internet, mais uniquement avec l’autorisation de l’auteur. Il sera demandé, sauf exception, d’inclure un lien vers ce site. Bien sûr, les documents doivent être attribués à l’auteur et ne doivent pas être modifiés quant à leur contenu. Les mêmes conditions d’utilisation doivent s’appliquer aux documents figurant sur ce site, même s’ils sont présentés sur un autre site.
  11. Vente : il est interdit de vendre ces documents, sans accord précis avec l’auteur (par exemple, dans le cadre d’un éditeur). Toutefois, il est autorisé de demander aux destinateurs les frais engagés (impression, photocopie, support informatique, envoi…), à condition que ce soit les frais réels. Notamment, le prix ne peut pas refléter une compensation pour le travail effectué.
  12. Corrections : le français n’étant pas la langue maternelle de l’auteur, les documents contiennent forcément, au début, des erreurs, des fautes de français, des tournures lourdes, etc. Si quelqu’un désire apporter des corrections à un document, prenez contact avec l’auteur. Il sera possible, dans ce cas, de recevoir le texte en format éditable. Le document corrigé sera par la suite mis sur le site, avec l’indication de version modifiée. Les droits d’auteur appartiendront toujours à l’auteur. Aucune compensation financière ne peut être envisagée pour un travail de correction.
  13. Edition : l’auteur tient fermement au principe de distribution libre de ses écrits. Il ne gagne pas sa vie par la production ou la vente de documents. Un éditeur peut éventuellement recevoir l’accord pour la production et la vente d’une version reliée d’un document mais le contrat inclura forcément la rétention des droits sur le texte par l’auteur, ainsi que le droit de l’auteur de distribuer librement les documents sur internet et d’autoriser la copie, l’impression, la photocopie et la distribution des documents par d’autres.
  14. Traduction : il est demandé à ceux qui désirent traduire un document de contacter l’auteur avant de le faire. Ensuite, le document traduit est à transmettre à l’auteur. L’auteur peut faire vérifier la traduction avant d’autoriser la distribution, afin de vérifier que la pensée de l’originale soit respectée. Il n’est pas obligé qu’une traduction soit rigoureusement littérale mais l’auteur tient à ce que l’idée transmise par une traduction soit fidèle à sa pensée. Le document traduit ne peut être distribué qu’une fois l’autorisation obtenue. Autant que possible, tout document traduit sera incorporé sur le site par la suite, quelle que soit la langue.